Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 05:30
La perle, Steinbeck
Genre : fiction romanesque
Collection : Folio
Pages : 121



Résumé : 4ème page de couverture :


"Jouant de sa lame comme un levier, il le fit céder et le coquillage s'ouvrit. Les lèvres de chair se crispèrent puis se détendirent. Kino souleva le repli et la perle était là, la grosse perle, parfaite comme une lune. Elle accrochait la lumière, la purifiait et la renvoyait dans une incandescence argentée. Elle était aussi grosse qu'un oeuf de mouette. C'était la plus grosse perle du monde."

Mon avis : Voilà ce qui résume l'événement du livre, mais pas le livre en entier. Je vais compléter. Kino, sa femme Juana et leur fils Coyotito vivent dans un village Indien loin de la civilisation blanche. Coyotito se fait mordre par un scorpion. Kino va voir le médecin blanc en ville. Celui-ci ne daigne pas le soigner car il n'a pas le sou pour payer. Kino revient et décide d'aller en mer pour trouver une perle d'huître pour payer le médecin afin de sauver Coyotito. Là, vous connaissez l'histoire, il trouve une grosse perle. Et là, tout change : l'attitude des gens envers Kino, l'attitude de Kino envers les gens... C'est là que tout bascule...La perle de Steinbeck est un roman facile à lire et vite lu aussi (2 jours pour moi, et encore, en ne lisant pas toute la journée) !

Voilà, je n'en mets pas plus. Ce livre nous montre bien comment se transforme la vie d'un homme qui devient riche. Cependant, le livre est pessimistique bien que réaliste... La jalousie... Quel malheur !

Ma note : ♥♥♥ / ♥♥♥♥♥ . Ce livre est pas mal. Cependant, j'ai connu mieux ;o)
Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 05:30
Je l'aimais, Anna Gavalda.
Genre : Fiction romanesque
Collection : J'ai lu
Pages : 155

Résumé : 4ème de couverture :

" "On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. Il y a des courageux et puis ceux qui s'accommodent. C'est tellement moins fatigant de s'accommoder..."
A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé ? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. A sa manière : plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa joie, il a tout gâché."

Mon avis :
Je l'aimais d'Anna Gavalda est un bouquin génialissime ! Je suis tout de suite rentrée dans l'histoire et n'ai pas pu m'en séparer avant la fin ! J'étais prise et ne pouvais plus m'en défaire ! Voilà une histoire qui en dit long et qui fait vraiment réfléchir. L'amour ne tient parfois qu'à un fil. Ce livre me laisse pensive et je reconsidère mon couple sous un angle différent... Fait-on toujours ce qu'il est bien de faire ? Réagit-on toujours de la bonne manière ? Comment ferait-on si on était dans le cas de Chloé ?? Tout plein de questions qui restent sans réponse...

Ma note : ♥♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥ . J'adore ! Et j'en suis encore toute troublée !
Repost 0
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 05:30
Geisha, Arthur Golden
Edition : JC Lattès
Genre : roman : fiction romanesque
Pages : 605



Résumé : 4ème page de couverture :

A neuf ans, dans le Japon d'avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, à une maison de plaisir de Kyoto. Dotée d'extraordinaires yeux bleus, la ptite fille comprend vite qu'il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie Geisha. Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l'amour : Sayuri va peu à peu se hisser au rang des Geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d'une rivale. Elle rencontrera finalement l'amour... Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d'un exceprionnel document et le souffle d'un grand roman. Il nous entraîne au coeur d'un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère.

Mon avis :
Un roman très bien écrit et qu'on a du mal a lâcher. On se met dans la peau de Sayuri et on vit ses échecs, ses problèmes ainsi que ses joies. On est pris dans son monde et on veut qu'elle s'en sorte. Au départ, on pense qu'elle ne va pas s'en sortir, qu'elle va s'enfuir, craquer. Puis, la chance tourne et elle parvient à accepter son destin. Elle est constamment en concurrence. Mais elle parvient à force de persévérance à obtenir une très grande notoriété. Elle perce dans le domaine et se fait respecter dans le milieu.
Il y a eu cependant des passages qui m'ont paru fort longs. Parfois, l'histoire n'avance pas, mais on a envie de connaître la suite donc on continue à lire.
J'ai juste trouvé la fin un peu mois à mon goût, mais dans l'ensemble ce livre est génial !

Ma note : ♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥
Repost 0

Présentation

  • : Côté livres
  • Côté livres
  • : Côté livres va découvrir de nouveaux horizons grâce à ses lectures. Avez-vous envie de prendre part au voyage ? Il reste une place dans sa valise, profitez-en ;o)
  • Contact

Livre(s) en cours de lecture...

 

Recherche

Archives