Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 18:56

Les rêveries du promeneur solitaire, Jean-Jacques Rousseau

Editions : Les compagnons du livre

pages : 224

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? Le livre en lui même est vieux, et je voulais faire du tri dans ma bibliothèque...

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv17627495.jpg

 

Résumé (4ème de couverture) :

 

En sortant d'une longue et douce rêverie, en me voyant entouré de verdure, de fleurs, d'oiseaux et laissant errer mes yeux au loin sur les romanesques rivages qui bordaient une vaste étendue d'eau claire et cristalline, j'assimilais à mes fictions tous ces aimables objets ; et me trouvant enfin ramené par degrés à moi-même et à ce qui m'entourait, je ne pouvais marquer le point de séparation des fictions aux réalités; tant tout concourait également à me rendre chère la vie recueillie et solitaire que je menais dans ce beau séjour.

 

Mon avis :

 

Je n'ai pas du tout apprécié ce livre. Ca m'a assez étonné, parce qu'en général, j'apprécie  tout ce qui est un peu philosophique. Mais là... Non, je n'ai pas du tout accroché... Peut-être parce que l'écriture est un peu trop difficile à suivre à mes yeux. Peut-être que les réfléxions de l'auteur ne m'intéressaient pas... J'ai trouvé ça barbant. Heureusement, j'ai aimé quand même quelques passages, mais pas assez...
J'ai préféré la deuxième partie du livre qui parlait des inégalités entre les hommes et leurs origines... Il n'y avait pas d'inégalité entre les hommes à l'état de nature, mais avec le temps, les découvertes et le vécu de l'homme qui est devenu un homme civil, l'inégalité naît... Et c'est avec le temps qu'elle s'installe...

 

Ma note : ♥ / ♥♥♥♥♥

 

C'est bien la plus basse note que j'ai donnée jusqu'à ce jour...

 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by bookybook - dans Classique
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 22:50

Les enfants de la Terre, tome 2 : La vallée des chevaux, Jean-Marie Auel

Editions : Pocket

Pages : 700

Pourquoi j'ai lu ce livre ? J'ai fait une lecture commune lancée par Comicboy car j'avais trop envie de connaître la suite du tome 1

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv66102458.jpg

 

Résumé (4ème de couverture) :

 

Passé la surprise et l'émerveillement suscités par Ayla, le jeune étrangère aux cheveux blonds qu'ils ont recueillie, les hommes du "clan de l'ours" ont pris peur de ses dons extraordinaires. Parce qu'elle prétend chasser comme les hommes, parce qu'elle éprouve des sentiments inconnus d'eux, parce qu'elle voudrait garder son enfant pour elle seule, Ayla sera maudite et exilée. "Pars à la recherche de ton peuple, lui dit Iza la guérisseuse. Va vers le nord, retrouve ton clan et un compagnon." Un long voyage solitaire commence, au bout duquel Ayla rencontre deux jeunes gens insouciants et aventureux. L'un d'eux est Jondalar. Comme elle, il est blond et ses yeux sont bleus.

 

Mon avis :

 

On se souvient très vite du tome précédent, car le début du livre est marqué par les pensées d'Ayla ainsi que ses souvenirs de sa vie dans le clan de l'ours des cavernes. Ainsi, on nous rappelle qu'Ayla a été maudite par Broud, et qu'elle a dû laisser son fils là-bas. Elle suit les conseils d'Iza, et elle se dirige vers le nord, afin de retrouver son peuple : les Autres.

Le récit est alterné entre son voyage et celui de deux frères Thonolan et Jondalar, deux jeunes gens d'un autre peuple, des gens de la même espèce qu'Ayla... Les chapitres se succèdent et au fur et à mesure de ces deux récits, on comprend qu'ils vont se rejoindre et que donc les trois personnages vont finir par se rencontrer. Je n'ai eu qu'une seule hâte, c'est d'en arriver à leur rencontre ! J'ai d'ailleurs trouvé le temps un peu long jusque là, et à chaque mésaventure, je me suis dis : et là, Ayla va arriver pour soigner ces jeunes voyageurs... Et non ! Il faut attendre un peu plus de la moitié pour qu'ils se rencontrent enfin... 

Entre temps nous avons donc le voyage des deux frères qui nous est conté. Jondalar suit son jeune frère qui a décidé de rencontrer d'autres peuples. On les voit donc cotoyer d'autres personnes, apprendre de nouvelles langues, de nouvelles techniques de châsse, de nouvelles façons de vivre...

Nous avons aussi l'histoire du voyage d'Ayla vers le nord. Elle finit par arriver dans la vallée des chevaux (d'où le titre du livre) et s'y établit car elle y trouve une grotte. Elle en profite pour s'y installer pour l'hiver. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle va y passer quelques années. Elle va découvrir de nouvelles techniques : faire du feu grâce à des pierres, apprivoiser un cheval, faire des pièges pour chasser,  monter à cheval, ...
Lorsque les deux héros se rencontrent (enfin !), ils ne se comprennent pas tout de suite. Ayla doit donc réapprendre sa langue, car Jondalar est quelqu'un comme elle : un Autre !  Ce que j'ai trouvé dommage, c'est qu'en plein apprentissage de sa langue maternelle, elle fait un rêve étrange, et pouf, en se réveillant elle parle parfaitement le zélandonii ! Bref... 

Elle peut donc communiquer avec Jondalar, et lui expliquer d'où elle vient et répondre à toutes les questions qu'il s'est posées jusqu'alors. Il apprend donc qu'elle a eu un enfant avec un "Tête Plate", (lesTêtes plates étant pour lui les gens du clan qu'il considère comme des animaux.) Là, une période d'incompréhension naît entre les deux héros.
Ceci dit, ce moment va passer et ils vont tous les deux goûter aux plaisirs des Premiers Rites...

J'ai vraiment apprécié tous ces moments passés avec Ayla. j'ai moins apprécié le récit des nouveaux personnages et leurs méthodes de chasse et de construction de bateaux avec les Sharamudoï... J'ai moins apprécié parce que je voulais qu'on me parle d'Ayla et je voulais faire la découverte des autres personnages en même temps qu'Ayla les rencontrerait et ferait leur connaissance... Mais en même temps les récits entrelacés donnent un certain rythme au roman, ce qui n'est pas plus mal... Mais j'avoue quand même avoir lu avec moins d'ardeur et d'entrain le récit des deux frères...

En conclusion, je peux dire que j'ai adoré ce tome 2 tout autant que le premier. J'ai d'ailleurs hâte de lire le troisième...

Ma note : ♥♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥

 

Je tenais à remercier Comicboy pour cette lecture commune, qui était d'ailleurs la première pour moi =)

 

Logo Livraddict

Repost 0
Published by bookybook - dans Roman historique
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 21:35

La vengeance des dieux, tome 1 : chasse à l'homme, Christian Jacq

éditions : pocket

pages : 399

pourquoi j'ai lu ce livre ? J'ai toujours vu les livres de Christian Jacq et ai toujours été intriguée... 

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv46976736.gif

 

Résumé : (4ème de couverture) :

 

"Le jour s'est levé depuis longtemps sur le Royaume du soleil. Et Kel, le jeune scribe, s'éveille à peine. Aux yeux de ses chefs, au Bureau des Interprètes, ce retard lui vaudra certainement une forte sanction - une bagatelle en comparaison du sort réservé à ses collègues plus ponctuels : car la mort a frappé et l'illustre Bureau ne compte pas un seul survivant. pris de panique, le jeune homme s'enfuit, non sans emporter le papyrus crypté à l'origine de ce carnage...

Pour les autorités, cela équivaut à signer son crime. Dans sa cavale, Kel n'aura d'autre choix que de décoder le manuscrit. Et déjouer le complot, qui en haut lieu, menace les valeurs ancestrales d'une Egypte livrée aux usurpateurs..."

 

Mon avis :

 

J'ai apprécié ce roman qui nous amène tout doucement vers la vérité. Malheureusement, j'avais oublié qu'il y avait un deuxième tome et ai été déçue quand je suis arrivée à la fin de celui-ci. En fait, L'intrigue avance très peu. Elle se complique au fur et à mesure, et je me suis emmêlée les pinceaux avec les personnages... Qui est gentil ? Qui est méchant ? Qui tient avec qui ? Parfois on croit que quelqu'un est l'ennemi de Kel et en fait il s'avère qu'il est sont allié... J'avoue que ça renforce le suspense, mais à force, on s'y perd... Je ne me suis pas ennuyée à lire ce livre, mais j'ai parfois trouvé l'histoire trop longue... On a parfois l'impression de tourner en rond, comme le héros, à chercher les responsables de ce complot. Ca en devient parfois pénible je trouve...
A part ce désagrément, il y a une histoire d'amour en parallèle qui naît entre le héros et la pretresse Nitis. C'est un peu un amour interdit. kel s'éprend de la jeune femme, mais leur histoire n'est pas développée car ce n'est qu'une histoire secondaire dans l'intrigue... Elle se développera peut-être davantage dans le deuxième tome. Je l'espère tout au moins.
En ce qui concerne les descriptions, je ne les ai pas trouvées suffisantes. Je m'attendais à une représentation plus poussée des lieux et de l'atmosphère qui régnait en ce temps-là... Je trouve cela dommage, car je n'ai pas trop réussi à m'imaginer les scènes lorsque je lisais.  

Malgré ces quelques points négatifs, j'ai envie de connaître la suite, parce qu'on a vraiment envie de savoir comment s'en sortira ce jeune scribe...

Ma note : ♥♥♥♥/♥♥♥♥♥
  

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

 


Logo Livraddict

Repost 0
Published by bookybook - dans Roman historique
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 21:47

Les vacances du petit Nicolas, Sempé/Goscinny

Editions : Folio Junior

Pages : 155

Pourquoi j'ai choisi ce livre : Une fois de plus, il me fallait lire un livre jeunesse de ma PAL

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv65303873.jpg

 

Résumé : (4ème de couverture)

 

Les enfants doivent parfois emmener leurs parents en vacances. Le petit Nicolas le sait mieux que personne et nous raconte les joies particulières des séjours en famille au bord de la mer. Souvenez-vous de ces pays pleins d'embruns et de genoux écorchés sur les galets. A l'hôtel, que de contorsions pour apercevoir un tout petit morceau de mer par la fenêtre... Et les repas ! des nouilles à la viande presque tous les jours dans un pays grouillant de crustacés !

Après une année scolaire réparatrice, Nicolas repart en vacances, tout seul cette fois, et en colonie de vacances. Voilà la vraie vie, l'amitié, le travail en équipe, les feux de camp. Les périls guettent constamment les aventuriers dans la fièvre des découvertes...

 

Mon avis :

 

Je n'ai rien contre ce livre. Je l'ai lu assez rapidement, mais je n'ai pas trouvé que c'était un livre très passionant... C'est le regard d'un gamin sur les vacances qu'il vit avec ou sans ses parents et avec ses copains. Il n'y a rien de super là-dedans... En fait, en lisant ce livre, je n'ai pas vraiment eu de plaisir... Bref, je pense que vous ne ratez rien si vous ne le lisez pas... Le style d'écriture est simple, puisque le narrateur est un gamin. On découvre donc la vie des enfants ainsi que leur façon de penser, leur intérêt, ... Rien de plus intéressant...

 

Ma note : ♥♥ / ♥♥♥♥♥

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

 

 

 

Logo Livraddict

Repost 0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 08:44

J'ai horreur des contacts humains, Claire Devarrieux

Editions : Gallimard

Collection : Page blanche

Pages : 143

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? Il était dans ma Pal, et j'avais envie de lire un livre jeunesse

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv59033444.png

 

Résumé livraddict : (http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=37166)

Comment ça se passe, deux années dans une école de journalisme ? Qu'est-e qu'on y apprend ? J'ai voulu répondre à ces questions, parce qu'on me les pose souvent, et parce que je garde le meilleur souvenir de cette expérience que j'ai faite. Le personnage du livre est très timide. Peut-on devenir journaliste quand on a "horreur des contacts humains"? Je crois qu'on peut. il ne s'agit pas ici d'un paradoxe, mais de la description d'un apprentissage. C'est une fille qui parle. Elle raconte au jour le jour ses amis, ses amours, ses soucis, ses malheurs.

 

Mon avis ;

J'ai bien aimé ce livre qui parle de la vie d'une jeune femme qui fait ses études dans le journalisme et qui découvre la technique et les méthodes de travail des journalistes. Il est très dur pour elle de faire ce genre d'études car elle est plutôt timide et a du mal à créer des relations avec les autres. Pourtant elle se débrouille plutôt bien. Bien sûr, comme tout le monde, elle a des hauts et des bas, mais sait se reprendre. Elle se fiche de l'opinion des autres. Elle travaille dur pour se rattraper. Je n'ai pas trouvé ce livre tellement pour la jeunesse dans le sens où je ne sais pas s'ils seront interessés par le thème du journalisme. Ils seraient plus intéressés par les relations que peuvent entretenir des jeunes...

Voilà pour mon avis !

 

 Ma note : ♥♥♥ / ♥♥♥♥♥

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

 

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 11:48

Moi, femme battue d'Isabelle Fromont

Editions : Alphée

Pages : 190

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? Parce que je voulais en savoir plus sur les souffrances d'Isabelle que j'ai connu sur un forum

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv24949252.jpg

 

Résumé (www.livraddict.com) :

 

Pendant sept ans, Isabelle Fromont a connu l'enfer de la violence conjugale. Quand elle se marie, elle croit tutoyer le bonheur mais elle va, hélas, très vite déchanter. Elle découvre avec horreur la passion maladive manifestée par son conjoint. Pendant ces années, elle va endurer la tyrannie, les coups répétés et meurtriers de celui qu'elle avait rêvé en prince charmant. Sept années de malheurs ponctuées de viols à répétition, de perte d'identité, d'éloignement de ses proches qu'elle revisite dans la douleur des plaies couturées. Témoignage coup de poing, brut de décoffrage sur l'une des souffrances le plus souvent cachées par les victimes elles-mêmes. Mais en même temps, formidable message d'espoir pour toutes ces compagnes d'infortune dont elle se veut aujourd'hui la porte-parole.

 

Mon avis :

 

On ressent la douleur d'Isabelle, qui a eu bien du courage de demander de l'aide aux autres. Se tourner vers quelqu'un d'autre pour se faire aider est je pense le plus difficile dans ce genre de situation... Où aller ? Que faire ? Comment aborder le sujet ? Elle a tout fait pour ne pas déclencher la colère de son concubin, mais c'était peine perdue... Il était plus que violent, et sans raison particulière bien entendu... J'ai vraiment bien aimé la narration. On comprend bien par quels sentiments passe Isabelle, et on la comprend. C'est un peu comme si on y était... Il est très difficile d'en parler et comme elle le dit, réécrire cette histoire l'a faite souffrir de nouveau, mais lui a aussi permis de se soulager.... Très beau livre, bravo.

 

Ma note : ♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

 

Repost 0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 11:30

Confessions d'une accro du shopping, de Sophie Kinsella

Editions : Pocket

Pages : 371

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? J'en ai entendu parlé partout et j'ai vu le film, de plus j'aime la couverture !

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/mincouv55326746.jpg

 

Résumé (www.livraddict.com) :

 

Selon Rebecca Bloomwood, "si l'on pouvait porter des vêtements neufs tous les jours, la dépression nerveuse n'existerait plus". Droguée au shopping, notre héroïne s'expose à un nombre de tracas aussi impressionnant que le montant du relevé de sa carte de crédit. Témoin de la riche correspondance qu'elle entretient avec son banquier... Comble de l'ironie: Beckie est journaliste à Réussir vos épargnes, où son travail consiste à expliquer à ses lecteurs comment gérer leur budget. Les dettes s'amoncellent... Un dernier shopping pour se remonter le moral ? Impossible, toutes ses cartes sont bloquées. De solutions empiriques en effroyables mensonges, c'est la panique. De quoi miner aussi son début d'histoire d'amour avec le séduisant homme d'affaires Luke Brandon. A ce stade, une issue heureuse ne tiendrait-elle pas du miracle ?

 

Mon avis :

 

J'ai tout simplement adoré ce livre. En effet, rebecca Bloomwood est un parsonnage très attachant. Elle ne cesse de s'acheter des fringues, des accessoires, bref toutes sortes de choses qui ne font qu'empirer son découvert... Elle a une façon puérile de se réfugier dans le shopping pour aller mieux, mais sa situation financière ne s'en améliore pas... Elle donne toute sorte d'excuse à son banquier qui je trouve est TRES patient ! Mais l'héroïne reprend du poil de la bête et évolue un peu tout au long du livre. Je ne vous raconterai pas la fin... Je peux vous dire simplement que j'ai hâte de lire la suite ! 

 

Ma note : ♥♥♥♥♥ /♥♥♥♥♥

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg


Repost 0
Published by bookybook - dans Chick-lit
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 07:36

Ma vie n'est qu'un seul jour, de Geneviève Aimée

Editions : Terroirs de France

Pages : 225

Pourquoi j'ai choisi ce livre : Il était dans ma pal et je dois le troquer en fin d'année

 

Désolée, je n'ai pas trouvé d'images...

 

Résumé 4ème de couverture :

 

L'intime au quotidien

 

Commencez lentement, vous irez jusqu'au bout. Voici des mémoires simples que tant de femmes qui ont vécu l'entre-deux-guerres pourraient écrire : toutes celles qui, ne cherchant pas à maquiller leurs souvenirs, sont les héroïnes du quotidien.

Vous retrouverez, dans le regard bleu de Geneviève Aimée, les jours qui recommencent. Il ne s'y passe rien, et tout. Fille, femme de petit agriculteur, elle doit sans cesse penser aux vaches qu'il faut traire, aux fromages qu'il faut porter au marché, aux saisons qui chaque année apportent inlassablement leur cortège de travaux. 

Modeste vie, simple travaux. Il faut accoucher, soigner, élever, marier, prolonger la vie d'un mari tuberculeux, subir deux guerres avec leurs moissons de peurs et de misères.

Dans le petit village qui tourne sur lui-même, quelques rires, quelques nouvelles de l'extérieur qui passent comme des météores et s'enfuient comme le vent. Et puis, cet amour de vingt ans sans lequel la vie de Geneviève Aimée eût été incomplète, malgré et peut-être à cause, "de son odeur de fruit défendu".

Son parrain ne lui a-t-il pas dit, elle qui croyait sa vie gâchée : "Ils attendent tout de toi." Dans ce livre, elle nous a tout donné d'elle : le récit dense et intérieur d'une existence vécue comme un jour de tristesse et de bonheur qui passe sur le monde. de cette vraie pauvreté, vous serez enrichi.

 

Mon avis :

 

Lecture très enrichissante du point de vue moral. En effet, l'héroïne est une femme courageuse, la main sur le coeur. Je dirais même que c'est une leçon de vie. Je me suis attachée au personnage principal. Elle sait garder espoir et courage malgré tout ce qui se passe dans sa vie. Elle sait montrer le meilleur d'elle-même, même si elle a parfois des moments de faiblesse : elle est tout simplement humaine.  Bravo pour ce récit qui est ni trop lourd, ni trop léger. Rien n'y est superflu. J'aime ce style d'écriture !


Ma note : ♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 13:28

Le maître magician Negi Ma ! Tome 1, Ken Akamatsu

Genre : Manga

Edition : Pika

Collection : Pika Shônen

Pages : 184

Pourquoi j'ai choisi ce livre : Je voulais commencer un manga, et j'ai acheté celui-là car la couverture me plaisait

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv31390284.gif

 

Résumé : (http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=15449)

 

Negi Springfield, petit génie de 10 ans, sort d'une école de magie en Écosse. Il ne lui reste qu'un stage de fin d'études à réaliser pour terminer officiellement son cursus. Il se retrouve ainsi professeur d'anglais dans un collège de filles au Japon. Sa classe se compose de 31 filles, toutes dotées d'une forte personnalité, qu'il a bien du mal à maîtriser du haut de ses 10 ans et de sa petite taille. L'une d'elles, Asuna Kagurazaka, se voit à son grand dam contrainte par le directeur de l'école d'héberger Negi chez elle, le temps de lui trouver un appartement. Très vite, elle découvre qu'il est magicien et menace de tout dévoiler...
Mon avis :
C'est le premier manga que je lis. En fait, ce manga ne m'a pas déplu. Le personnage principal est étonnant car il n'est âgé que de 10 ans et il est déjà professeur d'anglais stagiaire dans une école de filles au Japon. Ce qui m'a le plus surpris n'est pas tant que l'on pense qu'il est élève mais le fait qu'on lui parle comme à un ami... Apparemment nous n'avons pas les mêmes relations profs / élèves en France et au Japon... Il est aussi difficile à son âge de se faire respecter en tant que prof et il doit faire ses preuves afin que ses élèves le voient comme tel. Beaucoup de disputes donc dans ce monde de jeunes. Un peu trop à mon goût même... Les filles sont puériles, et elles se battent pour garder leur professeur... On rencontre donc le prof d'anglais Negi. Il est magicien et quand il éternue, toutes les filles se retrouvent toutes nues tellement l'éternuement est puissant. Ensuite, on rencontre l'héroïne Asuna. Cette fille a l'air très compliquée et pas très stable. Elle crie tout le temps et est très émotive... Nous rencontrons aussi Nodoka qui travaille à la bibliothèque. C'est la collocataire d'Asuna. Quand Negi arrive au Japon, il est logé chez ses élèves... J'ai trouvé cela bizarre... Les relations profs / élèves sont ambigües dans ce manga. Je verrai si le prochain tome garde les mêmes caractéristiques...  Donc j'ai trouvé ce manga étrange et un peu agaçant au niveau des personnages qui se disputent toujours pour un oui ou pour un non...Dommage aussi que l'intrigue n'ait pas vraiment avancé...
Ma note :  ♥♥♥ / ♥♥♥♥♥
http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

Repost 0
Published by bookybook - dans Manga
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 22:34

Les contes rouges du chat perché, de Marcel Aymé

Edition : Gallimard

Collection :Folio junior, édition spéciale

Pages :  189 pages

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? Il était dans ma Pal, et j'avais envie de redécouvrir autre chose de Marcel Aymé

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv53269749.jpg

 

Résumé (fait par moi-même) :

 

Les aventures de Delphine et Marinette nous sont contées dans ce roman jeunesse. Elles sont filles de fermiers, et passent leurs temps en compagnie des animaux de la ferme. Sept contes :

- La patte du chat

- Les vaches

- Le chien

- Les boîtes de peinture

- Les boeufs

- Le problème

- Le paon

 

Mon avis :

 

Des histoires passionantes. Les aventures de Delphine et Marinette sont drôles et prenantes. Ce sont deux fillettes très attachantes et les animaux de la ferme les adorent. Ils se serrent tous les coudes et d'entraident à la moindre difficulté. Ils ont un très bon esprit quand il s'agit de déjouer les règles imposées par les parents des deux fillettes.

Quant à l'écriture, elle est beaucoup plus abordable que dans Les bottes de sept lieues  et autres nouvelles.

 

Ma note : ♥♥♥♥ / ♥♥♥♥♥ 

 

http://storage.canalblog.com/95/90/350527/55947565_p.jpg

 


Repost 0

Présentation

  • : Côté livres
  • Côté livres
  • : Côté livres va découvrir de nouveaux horizons grâce à ses lectures. Avez-vous envie de prendre part au voyage ? Il reste une place dans sa valise, profitez-en ;o)
  • Contact

Livre(s) en cours de lecture...

 

Recherche

Archives